PANIQUE CHEZ LES LEZARDS

Un grain de sable pourrait bien boucher le port chinois du Pirée.



Ce grain de sable s'appelle Georgios Papandreou, Dragon Premier Ministre grec, qu'il est urgent de proposer comme Prix Nobel de la Paix. Mais qui pourrait bien se faire évacuer par inadvertance tant son initiative provoque la panique chez les manipulateurs mondialistes. Pensez donc ! On demanderait son avis au peuple ! Impensable. Inimaginable. Contraire à toute logique et à tout bon sens reptilien. On s'étouffe à la City. On frise la crise cardiaque à l'Elysée dont tous les efforts s'écroulent d'un coup. Pékin a le sentiment que son Europe a subitement basculé dans un univers surréaliste.


Un référendum pour que les Grecs disent ce qu'ils pensent du dernier plan de sauvetage de l'Euro ? Mais on ne leur avait même pas demandé leur avis pour entrer dans l'Union Européenne, ni pour entrer dans la zone Euro ! Pas plus qu'aux autres ! Depuis quand les peuples doivent-ils juger de ce qui est bon pour eux et remettre en cause les décisions du Nouvel Ordre Mondial ? Où va-t-on si les Grecs se retrouvent dans la position de choisir entre le sauvetage de la Grèce et des Grecs et le sauvetage des banques et de leur monnaie apatride ?


Les manipulateurs mondialistes pourront-ils passer outre au résultat annoncé du référendum comme ils l'ont fait avec l'Irlande, et imposer néanmoins leur politique de mort au peuple le plus conscient d'Europe ? Dans les cabinets ministériels on cherche fiévreusement une issue gardant la face d'une 1%cratie maquillée en démocratie (invention grecque). A quoi bon faire un G20 ou un gouvernement mondial sous la direction d'un Jacques Attali si demain ses décisions sont soumises à référendum ?


C'en est fini du pouvoir des financiers. Dès demain ils ne tiendront plus rien et les bourses vont le leur montrer. Ils croyaient organiser la crise à leur guise et selon leurs intérêts, elle leur échappe et devient incontrôlable.


La civilisation occidentale, mercantile, aculturée et dictatoriale, est née avec la chute de la subtile Grèce il y a 2148 ans, remplacée par la domination romaine. Au lendemain de ce 28 octobre 2011 annoncé par le Calendrier Maya comme un nouveau tournant (le tournant précédent c'était le 9 mars 2011, le 11 mars c'était Fukushima), la même civilisation va mourir également en Grèce. La revanche. La boucle est bouclée.


Car désormais on peut compter sur tous les Indignés du monde pour reprendre le flambeau de la liberté et de la vérité, désormais forts de ce précédent irrévocable : un peuple va se prononcer et choisir d'abattre la mondialisation financière (la mondialisation est destinée à instaurer des monopoles non-humains dans tous les domaines vitaux pour l'humanité : eau, air, graines, alimentation, énergie, communications, medias etc., monopoles privés instaurés sournoisement au nom de la « concurrence » généralisée censée maximiser l'efficacité et minimiser les coûts dans l'intérêt prétendu des peuples !). Désormais plus personne n'acceptera d'être mené à l'abattoir culturel et social par les Commissions européennes et les technocrates marionnettes d'entités sans scrupules. Il ne sera plus possible de refuser un référendum à ceux qui l'exigeront. Il ne sera plus possible d'imposer une décision sans qu'elle soit entachée de cette question : « et si on demandait aux gens s'ils veulent ou non être mangés de cette façon ? ». Papandreou a ouvert la voie. Qu'il soit béni. Et qu'il soit protégé car à présent ses jours risquent d'être comptés.


La mondialisation, Grand Oeuvre de la Reptilerie, mise en action méthodiquement depuis plus d'un siècle par les Illuminati et à laquelle la sinistre équipe téléguidée Reagan-Thatcher avait mis le turbo, cette mondialisation est morte d'un coup d'un seul. Et le monde va être sauvé. En tout cas ce qui peut encore l'être.


C'est le coup de pied de l'âne. La Reptilerie, déjà bien menacée de tous côtés par l'élévation vibratoire actuelle qui suscite révélation sur révélation, ne s'en remettra pas.

DECOUVREZ LE
PLAN DE PAIX AVEC LA PLANETE

 









MENTIONS LEGALES